La mort

Nous enseignons que la mort physique n’entraîne aucune perte de notre conscience immatérielle (Ap 6:9-11), qu’il y a une séparation de l’âme et du corps (Ja 2:26), que l’âme du racheté passe immédiatement dans la présence de Christ (Lu 23:43; 2 Co 5:8; Ph 1:23) et que, pour le racheté, cette séparation durera jusqu’à l’Enlèvement (1 Th 4:13-17) qui initie la première résurrection (Ap 20:4-6), le moment où notre âme et notre corps seront réunis pour être glorifiés pour toujours avec notre Seigneur (1 Co 15:35-44 1 Co 15:50-54; Ph 3:21). En attendant ce moment, les âmes des rachetés restent dans une joyeuse communion avec notre Seigneur Jésus-Christ (2 Co 5:8).

Nous enseignons la résurrection corporelle de tous les hommes: ceux qui sont sauvés, pour la vie éternelle (Jn 6:39; Ro 8:10-11; Ro 8:19-23; 2 Co 4:14); et ceux qui ne sont pas sauvés, pour le jugement et le châtiment éternel (Da 12:2; Jn 5:29; Ap 20:13-15).

Nous enseignons que l’âme de ceux qui meurent sans avoir accepté le salut est réservée pour le châtiment jusqu’à l’ultime résurrection (Lu 16:19-26; Ap 20:13-15), le moment où l’âme et le corps ressuscité seront réunis (Jn 5:28-29). Ils comparaîtront alors devant le grand trône blanc (Ap 20:11-15) et seront jetés en enfer, dans l’étang de feu (Mt 25:41-46), coupés pour toujours de la vie de Dieu (Da 12:2; Mt 25:41-46; 2 Th 1:7-9).

Les temps derniers ◄           ► L’enlèvement de l’église