La sanctification

Nous enseignons que chaque croyant est sanctifié (mis à part) pour Dieu par la justification. Il est, par conséquent, déclaré saint et reconnu comme tel. Cette sanctification est une sanctification instantanée liée à un statut et ne doit pas être confondue avec la sanctification progressive. Elle concerne la position du croyant, et non sa marche ou sa condition actuelles (Ac 20:32; 1 Co 1:2; 1 Co 1:30; 1 Co 6:11; 2 Th 2:13; Hé 2:11; Hé 3:1; Hé 10:10; Hé 10:14; Hé 13:12; 1 Pi 1:2).

Nous enseignons qu’il y a aussi une sanctification progressive grâce à l’œuvre du Saint-Esprit. Le croyant ressemble de plus en plus à Christ en obéissant à la Parole de Dieu et en se laissant remplir par la puissance du Saint-Esprit. Il peut vivre une vie toujours plus sainte en conformité avec la volonté de Dieu et devenir de plus en plus semblable à notre Seigneur Jésus-Christ (Jn 17:17; Jn 17:19; Ro 6:1-22; 2 Co 3:18; 1 Th 4:3-4; 1 Th 5:23).

A cet égard, nous enseignons que chaque personne sauvée est engagée dans un conflit quotidien  la nouvelle création en Christ livrant bataille à la chair  mais dispose des moyens appropriés pour remporter la victoire, grâce à la puissance du Saint-Esprit qui demeure en elle. La lutte se poursuit néanmoins tout au long de cette vie terrestre sans jamais prendre réellement fin. Toute déclaration affirmant l’éradication du péché dans cette vie est non scripturaire. L’éradication du péché n’est pas possible, mais le Saint-Esprit accorde la victoire sur le péché (Ga 5:16-25; Ep 4:22-24; Ph 3:12; Col 3:9-10; 1 Pi 1:14-16; 1 Jn 3:5-9).

La justification ◄           ► La sécurité