Petits groupes

Petits groupes

en bref

L’Église est une communauté de disciples saisis par l’amour de Jésus qui ont décidé de s’aimer, de s’édifier, de se servir les uns les autres et de partager leur foi et leur espérance à leur entourage.

Nous considérons que l’Église ne peut pas exprimer pleinement son identité lors du rassemblement dominical (Grand groupe). Nous avons donc créé des espaces de rencontres plus intimes et plus spécifiques pour enrichir la communion fraternelle. Nous encourageons chaque membre de notre communauté à rejoindre au moins l’un de ces groupes :

explications

L’Église Évangélique Internationale de Genève est une expression locale de l’Église universelle. La Bible utilise de nombreuses images pour décrire l’identité de l’Église de Jésus-Christ. En tant que communauté, nous désirons incarner le plus fidèlement possible ce qu’est l’Église aux yeux de Dieu :

  • Un corps, c’est-à-dire un organisme vivant et structuré ou chaque membre joue un rôle important même s’il n’est pas toujours visible ;
  • Une famille spirituelle, c’est-à-dire un lieu où l’on cultive des relations fraternelles authentiques, où chacun a la possibilité de cheminer et d’exercer ses dons pour le bien des autres.
  • Un édifice solide, ayant Jésus comme socle et pierre angulaire (sur laquelle s’aligne les autres pierres). Les murs de cet édifice sont constitués de pierres vivantes (les croyants) liées par le ciment de l’amour. L’Église n’est donc pas un tas de pierres mais un rassemblement de croyants qui ont choisi de s’aimer les uns les autres, se servir, se supporter, se pardonner…
  • Une épouse, c’est-à-dire une communauté imparfaite mais précieuse, aimée et protégée par Jésus. Elle entretien une relation d’amour, de pureté, de soumission, d’estime, de fidélité à l’égard de son époux, le Christ. Elle est appelée à devenir de plus en plus belle, c’est-à-dire toujours plus ressemblante à son époux (caractère).
  • Un peuple constitué de prêtres et sacrificateurs, c’est-à-dire des croyants qui ont un accès direct auprès de Dieu par le Saint-Esprit. L’Église n’a plus de médiateur car tous ses membres sont ambassadeurs du Christ sur terre.
  • Une vigne fructueuse dont Jésus est le cep et les croyants les sarments. Pour porter du fruit, les sarments doivent être organiquement attachés au cep et laisser la sève de l’Esprit couler en eux.
  • La colonne de la vérité, c’est-à-dire un appui solide où l’on proclame et honore la vérité (Jésus)